Fiche d’identité et histoire

Située sur les Plateaux Nord, à 5 mn de la gare et du centre-ville de Rouen, Bois-Guillaume est l’une des 71 communes de la Métropole Rouen Normandie.

Fiche d'identité

  • Population : 13 524 habitants
  • Superficie : 885 hectares dont 530 urbanisés
  • Altitude : 162 m (Hôtel de Ville)
  • Latitude : 49° 27’ 41’’ Nord, 1° 06’33’’ Est
  • Situation : Au nord de Rouen, à 1h30 de Paris. Accès direct par l’autoroute à Paris, Caen, Le Havre, Calais (et donc l’Angleterre), Bruxelles, Amiens, Lille,… À 10 minutes des Universités des communes voisines Rouen et Mont-Saint-Aignan et à proximité de la Forêt Verte.
  • Six quartiers : les Rouges Terres, la Bretèque, le quartier Hôtel de Ville, les Bocquets, le Mont Fortin, le Parc de Halley.
  • Environ 9000 emplois
  • 1218 établissements actifs
  • Forte présence d’infrastructures médico-sociales
  • 4 crèches municipales
  • 7 écoles publiques, 1 école privée, 1 collège public et 1 lycée privé
  • 4 résidences pour personnes âgées dont 2 privées
  • Un tissu associatif dynamique
  • Des complexes sportifs
  • Des salles d’exposition et de spectacle
  • Une école de musique intercommunale
  • Des aires de jeux, city stade, rampe de skateboard, etc…
  • Un réseau de pistes cyclables et de sentes
  • Un réseau de bus efficace : lignes  F1, 11 et 40
  • 5675 logements au 1er janvier 2013
  • Ville jumelée avec Uelzen (Allemagne), Kegworth (Angleterre), BaixCamp (Espagne), Torgiano(Italie), Wejherowo et Szemud (Pologne), Tikare et Rouko (Burkina Faso)

Histoire

BOIS-GUILLAUME, à l’origine « BOSCUMGUILLELMI » doit son nom à celui d’une maison de plaisance qui fut bâtie en ce lieu par la mère de Guillaume Le Conquérant vers l’an 1040. Mais ses origines sont plus anciennes encore, sans doute gallo-romaines, puisqu’il y fut trouvé une flèche en pierre d’époque gauloise, des monnaies de bronze et or, et des monnaies d’or et d’argent romaines.

Les seigneurs de Bois-Guillaume figurent dans l’histoire. D’abord lors de la première croisade en 1096 et ensuite dans les guerres du XIIe : Matthieu de Bois-Guillaume, écuyer, était l’un des compagnons de DU GUESCLIN.

Un lieu de culte existait déjà au XIIIe siècle mais il fut détruit en 1415 par les Anglais qui donnèrent Bois-Guillaume à Guy LE BOUTEILLER (1419) qui leur avait livré Rouen.

C’est à la fin du XVe siècle que l’église paroissiale de la SAINTE-TRINITE fut construite à l’emplacement actuel mais ce n’est pas l’édifice que nous connaissons aujourd’hui. Il fut agrandi et désorienté de 1869 à 1871.

Une partie importante subsiste encore de nos jours notamment l’ancienne nef et la tour lanterne. Les vitraux du Maître verrier BOULANGER datent de 1871. De 1893 à 1984, à côté de la magnifique Chapelle de la Purification aujourd’hui désaffectée et servant aux manifestations culturelles, on trouvait le Monastère des Carmélites avec son artisanat d’hosties, de livres et d’images.

A noter encore la présence de vignobles au début du XVIe siècle, de verreries à bouteilles en 1814 et d’un château au lieu-dit «Les Cinq Bonnets », aujourd’hui disparu. En 1892, Bois-Guillaume et Bihorel, sa voisine, se séparent alors qu’elles ne faisaient qu’une seule et même commune. Le rapprochement entre Bois-Guillaume et sa voisine Bihorel se dessine et le 4 juillet 2011, le Conseil municipal vote la fusion des deux communes sous l’entité de la commune nouvelle de Bois-Guillaume-Bihorel effective au 1er janvier 2012. La fusion est annulée le 18 juin 2013 par le tribunal administratif de Rouen, cette décision prend effet le 31 décembre 2013.

Le blason de la ville

Couronne des Ducs de Normandie ; sur fond rouge, deux lions noirs de Normandie, sur fond bleu, la gerbe de blé rappelle que la commune a eu une vocation agricole.