EXPOSITION – RYTHME COLORÉ DE LA VILLE

Gabriella Viana exposerA une partie de ses photos à l’espace Guillaume le Conquérant à à partir du 1er février.

Sensation et perception des couleurs et des formes, les connexions et les correspondances entre elles et mon ressenti. Par la couleur j’essaie de construire un monde qui me plaît à partir des éléments du monde réel, celui qui est présent et nous entoure au quotidien.

Dans la série Rythmes Colorés de la Ville, fruit de mes déambulations citadines,  je manifeste mon envie d’apporter la lumière, je fais une association de deux ou plus d’éléments de la ville, les uns à coté des autres en une espèce de composition en couleurs et en formes, qui se mettent en contact par le cadrage de l’appareil photo. Plus il y a de la couleur plus je m’amuse ; bonheur de manipuler et de combiner, .

Il y a des éléments que mon œil perçoit qui ne sont pas disposés de façon à pouvoir être  »directement » photographiés. C´est mon choix du cadrage c’est à dire mon regard sur ces objets urbains, qui associe, relie les éléments entre eux, créant des points de contact, de juxtaposition des formes et des couleurs, créant un assemblage  »artificiel » sur un même plan spatial, tel un dialogue.

Biographie

 » Je m’appelle Gabriella Almeida Viana, je suis brésilienne et j’ai commencé mon parcours artistique en 2014 au Brésil, á l’Université Federale de Goiás, dans le cours d’Arts Visuels. En 2016, je suis venue étudier en France, ayant obtenu le DNSEP (Diplôme Supérieur d’Expression Plastiques) avec félicitations du jury à l’ESADHaR, au campus de Rouen.

Mon mode d’expression est la couleur. Je développe un projet artistique autour de la couleur et des formes Mes travaux, peintures, photographies, installations, poésies, font toujours appel à la couleur, dans des tonalités souvent saturées et vives.

Entre 18 mai et 16 juin de 2019 j’ai participé à une exposition dans le cadre de la Nuit européenne des musées intitulé DU MINUSCULE AU MONUMENTAL au Musée des Antiquités de Rouen. Pour cette exposition j’ai présenté une installation en voiles de tissu colorés avec les couleurs du spectre solaire, que j’ai nommé TRANSCOULEUR.

Participation au projet Fer/Faire entre 2020 et 2021, en partenariat avec ESADHaR et le Musée le Secq des Tournelles à Rouen, J’ai réalisé une installation nommée GIRAVIVA, composée de sept cercles métalliques  Giraviva suggère les notions du mouvement cyclique de l’Univers et de la spiritualité. «