POLLUTION DE L’AIR PAR L’OZONE

Un épisode de pollution est prévu pour la journée du 12 août 2022 et est imputable à des conditions météorologiques propices à la formation d’ozone dans l’atmosphère (fort ensoleillement et fortes températures).

Il convient de maintenir les pratiques habituelles de ventilation et d’aération (la situation, lors d’un épisode de pollution, ne justifie pas des mesures de confinement) et de ne pas aggraver les effets de cette pollution en s’exposant à des facteurs irritants supplémentaires : fumée de tabac, utilisation de solvants en espace intérieur, exposition aux pollens en saison…

Personnes sensibles et vulnérables * :

  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
  • Évitez les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum ;
  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en extérieur, dont les compétitions ; celles peu intenses à l’intérieur peuvent être maintenues ;
  • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant ;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.

Population générale :

  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
  • Évitez les activités physiques et sportives intenses (qui obligent à respirer par la bouche) en extérieur, dont les compétitions. Celles se déroulant en intérieur peuvent être maintenues ;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.
  • Éviter l’utilisation groupes électrogènes, sauf nécessité.
  • Reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par la population ou les collectivités territoriales avec des outils non électriques (tondeuses, taille-haie…) ou des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile…).
  • Pour mémoire, le brûlage à l’air libre de déchet est interdit toute l’année. Cette pratique est sanctionnable. Apportez les déchets verts en déchetterie où ils pourront être recyclés ou valorisés.
  • Privilégier le recours aux modes actifs, aux transports en commun ou au covoiturage. Sauf pour les personnes vulnérables ou sensibles à la pollution, l’usage du vélo ou la marche à pied ne sont pas déconseillés.
  • Les entreprises et administrations sont invitées à adapter les horaires et modalités de travail pour faciliter ces pratiques et à réduire leurs déplacements automobiles non indispensables (en privilégiant le recours à l’audio et la visioconférence, voire le télétravail). Les entreprises et administrations ayant mis en place un PDE/PDA font application des mesures prévues. Sur la route, adopter une conduite souple et modérer votre vitesse sur le réseau routier à 2×2 voies. Il est conseillé d’abaisser sa vitesse de 20 km/h, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h.

* Personnes vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes asthmatiques, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires…
Personnes sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics, par exemple les personnes diabétiques ou immunodéprimées, les personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.