Réunion Publique – Étude de territoire

 

La municipalité lance une étude de territoire qui permettra de se projeter et d’imaginer Bois-Guillaume à horizon 2050. L’étude a pour objectif, de manière à anticiper les évolutions futures de la ville, de réaliser des préconisations dans les domaines suivants : aménagement, habitat, commerces, mobilité, services, transition écologique, cohabitation des différentes générations, espaces publics, équipements…

Dans ce cadre, une réunion d’information et de travail se déroulera le lundi 30 mai à 18h30 en salle Dammame de l’espace Guillaume le Conquérant.

Vous souhaitez participer ? Inscrivez-vous dès maintenant sur le formulaire suivant : https://forms.office.com/r/eUdVVQYmaB

 

Devenez assesseur

Il est proposé aux administrés de participer à la tenue d’un des bureaux de vote de la Ville de Bois-Guillaume. 

Les assesseurs participent au déroulement des opérations électorales et sont généralement chargés : 

• De contrôler et faire signer la liste d’émargement 

• D’apposer sur la carte électorale le timbre portant la date du scrutin 

Les assesseurs titulaires doivent participer à l’ouverture, à la clôture du scrutin ainsi qu’au dépouillement des votes. 

Pour candidater, rien de plus simple : répondez au formulaire ci-dessous ou envoyez un mail à l’adresse [email protected] en indiquant vos nom, prénom et numéro de téléphone ou contactez directement la mairie au 02 35 12 24 40, service Population. 

Conditions à remplir pour candidater : 

• Être inscrit sur les listes électorales de Bois-Guillaume 

•Être âgé de 18 ans minimum 

    (obligatoire)



     

    Charte de l’urbanisme et du cadre de vie de Bois-Guillaume

    La Ville de Bois-Guillaume a souhaité concevoir une Charte de l’Urbanisme afin de fixer un cadre et une méthodologie de travail aux maîtres d’ouvrage ainsi qu’aux opérateurs immobiliers. L’objectif de ce document, inédit sur la métropole, est d’établir les “règles du jeu” qui devront être respectées par tous les porteurs de projets, en matière de construction nouvelle.
    L’urbanisme étant l’affaire de tous, la municipalité a souhaité confier sa rédaction à 16 citoyens tirés au sort, réunis dans une convention citoyenne.
    Après plusieurs ateliers de travail, de visites de sites, de formations et de tables rondes en présence de professionnels (promoteurs, bailleurs sociaux, architectes et urbanistes etc.), la convention citoyenne a remis aux élus ses propositions qui ont toutes été reprises dans le document voté le 3 février en conseil municipal.

    La charte se structure autour de 5 grands axes : 

    1. Identité patrimoniale et ambition architecturale,
    2. Transition écologique et performance énergétique des bâtiments,
    3. Nature en ville et biodiversité,
    4. Espace public et convivialité,
    5. Démarche et méthodologie.

    Pour Théo Perez, Maire de Bois-Guillaume, « Il s’agit, par ces engagements forts, de rendre compte de la vision et de l’ambition de la commune en matière de construction, d’aménagement et d’urbanisme. Ce nouvel outil dont la Ville se dote permettra de trouver un point d’équilibre entre les intérêts des opérateurs immobiliers, qui ont un rôle important dans l’aménagement de nos territoires, et l’intérêt général de la Ville et de ses 15 000 habitants. Par cette œuvre collective, nous proclamons nos ambitions architecturales, environnementales et citoyennes. »

     

    → Téléchargez la charte urbanisme et cadre de vie de Bois-Guillaume

    Informations élections

    Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans sous réserve d’avoir effectué la démarche du recensement citoyen à 16 ans, ainsi que pour une personne ayant obtenu la nationalité française après le 31 décembre de l’année précédant le scrutin.
    En dehors de ces situations, il est nécessaire de demander à être inscrit sur les listes électorales pour pouvoir voter.

    QUAND S’INSCRIRE ?
    Il est possible de s’inscrire toute l’année Jusqu’au sixième vendredi précédent un scrutin.

    PIÈCES À FOURNIR

    • Justificatif d’identité : carte nationale d’identité ou passeport en cours de validité ou périmée depuis moins de cinq ans  

    Ou en l’absence de carte nationale d’identité ou de passeport : un justificatif de nationalité française et un justificatif d’identité.

    • Un justificatif de domicile de moins de trois mois : attestation ou facture ou quittance non manuscrite de gaz, d’eau, d’électricité, de téléphone fixe, box internet, attestation d’assurance habitation, bulletin de salaire.
    • En cas d’hébergement : une attestation de l’hébergeant précisant depuis quelle date, copie de la pièce d’identité au nom de l’hébergeant plus un justificatif de domicile de moins de 3 mois de l’hébergeant.
    • Si l’inscription est demandée au titre de contribuable sur la commune, il faut justifier de 2 dernières années d’imposition consécutives (taxe d’habitation et/ou taxe foncière).

    INSCRIPTION EN LIGNE
    Votre demande d’inscription sur la liste électorale de Bois-Guillaume peut être faite en ligne, en quelques minutes sur le site du service public. 

    Pensez à préparer avant des versions numériques de vos pièces justificatives (scan ou photo).

    INSCRIPTION SUR PLACE
    Vous pouvez effectuer votre inscription sur la liste électorale directement auprès du service population de la mairie ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 ainsi que le samedi de 9h à 12h00.

    Vous pouvez vérifier votre inscription sur les listes électorales directement sur le site service public.

    PROCURATIONS
    Le vote par procuration permet à un électeur absent (appelé mandant) de se faire représenter le jour d’une élection par un électeur de son choix (appelé mandataire).

    QUI PEUT RECEVOIR MA PROCURATION ?
    La personne qui donne procuration (le mandant) désigne librement la personne qui votera à sa place (le mandataire).

    Le mandataire doit toutefois répondre à certaines conditions :

    • Il doit jouir de ses droits civiques
    • il doit être inscrit dans la même commune que son mandant (pas forcément dans le même bureau)

    Délai pour l’établissement d’une procuration

    Les procurations sont établies toute l’année. Il est toutefois recommandé d’effectuer les démarches suffisamment tôt avant un scrutin pour que la mairie puisse enregistrer la procuration. Le défaut de réception, par la Marie, du volet de procuration fait obstacle à ce que le mandataire participe au scrutin.

    Durée de validité d’une procuration
    La procuration peut être établie :

    • Pour un seul scrutin (1ertour, 2èmetour ou les 2 tours)
    • Pour une durée maximale d’un an (rien n’interdit de faire établir sa procuration pour une durée plus courte)

    A qui adresser sa demande de procuration ?
    Procédure Via un formulaire papier :

    • Vous pouvez imprimer le formulaire disponible sur www.service-public.fr, ou le récupérer et le remplir à la main au moment du dépôt.
    • Pour déposer votre demande, rendez-vous en personne à la gendarmerie, au commissariat ou au Tribunal judiciaire dont dépend votre domicile ou votre lieu de travail, muni(e) d’un justificatif d’identité. 

    Si vous ne pouvez pas vous déplacer en personne :

    Si, en raison de votre état de santé ou une infirmité, vous ne pouvez pas vous déplacer, vous pouvez demander qu’un personnel de police établisse la procuration à domicile.

    La demande de déplacement doit être faite par écrit et accompagnée d’un certificat médical ou d’un justificatif de l’infirmité.

    En ligne sur www.maprocuration.gouv.fr :  

    • Identifiez-vous avec France Connect et indiquez une adresse électronique.
    • Rendez-vous en personne dans un commissariat de police ou une gendarmerie dans les deux mois qui suivent, muni(e) d’un justificatif d’identité et du numéro de la demande inscrit sur l’e-mail de confirmation du dépôt de la demande.

    ACCÉDER AU SERVICE MAPROCURATION.GOUV.FR
    Pièces à fournir pour l’établissement d’une procuration :

    • Sa propre pièce d’identité,
    • Photocopie pièce d’identité du mandataire afin de pouvoir compléter l’imprimé de procuration (nom de famille, nom d’usage, prénoms, adresse et date de naissance).
    • L’attestation sur l’honneur motivée de son impossibilité de se présenter à son bureau de vote le jour du scrutin

    Participez à la plantation de la Forêt Miyawaki !

    À Bois-Guillaume, près de l’école des Bocquets et de la salle Schumann, une forêt citadine va voir le jour. La municipalité souhaite mobiliser et impliquer tous les acteurs du territoire. Après les élèves des écoles de la ville et les agents de la mairie durant la semaine, les citoyens sont donc conviés à mettre la main à la pâte le samedi 5 février sur trois créneaux. Pour vous inscrire, rendez-vous sur votre plateforme de participation citoyenne 

    Le but de cette méthode Miyawaki, du nom du botaniste japonais, est de reconstituer des écosystèmes forestiers sur des surfaces réduites. Ces forêts très denses ont pour particularité de pousser 10 fois plus vite qu’une forêt normale, de favoriser la biodiversité et d’être très résiliente. C’est aussi un confort pour les habitants d’un point de vue acoustique mais aussi climatique, les forêts urbaines offrant des zones moins froides en hiver et moins chaudes en été.

    Nous vous remercions de prévoir des bottes et une tenue de jardinage.

    [Portrait] Catherine Gendre

    Catherine Gendre est psychologue spécialisée en thérapie comportementale et cognitive (TCC). Découvrez son travail et comment son roman-psy est né.

    En quoi consiste votre travail ?

    C.G. :  » Notre travail de psychologue spécialisé en TCC contribue à ce que nos patient.e.s prennent conscience de leurs fonctionnements et à ce qu’ils prennent en compte ce qu’ils ressentent. Nous les encourageons dans leurs changements en leur laissant le choix d’agir et en leur montrant que c’est possible. En les aidant à entrevoir les bénéfices de leurs efforts, nous avançons progressivement avec nos patient.e.s sur le chemin parcouru.  »

    Qu’est ce que c’est qu’un roman-psy ?

    C.G. :  » Depuis 10 ans, je cherchais le bon format pour écrire. J’avais envie de transmettre mes connaissances en tant que psychologue comportementaliste en exercice depuis près de 20 ans. Écrire un guide pratique, au départ, m’avait semblé intéressant, mais mon souhait de raconter une histoire a pris le dessus et je me suis lancée dans le récit d’un personnage requérant l’aide d’une psy pour avancer dans sa vie. Le roman-psy était né avec JAMAIS PARFAIT !  »

    Pouvez-vous nous en dire plus sur l’histoire ?

    C.G. :  » C’est l’histoire de Dominique, Quadra perfectionniste qui mène une existence sans surprise. Jusqu’au jour où tout bascule. Sans raison apparente, Dominique est victime d’une crise d’angoisse. Cet événement déclencheur l’entraîne sur la piste des non-dits et des secrets de famille.

    À l’aide de sa collègue, Nicole et de sa psychologue, Camille Pavarepa, Dominique décide d’entreprendre une enquête et s’engage dans un voyage qui pourrait bien bouleverser sa vie à tout jamais…  »

    Que trouve-t-on dans votre livre qui peut aider le lecteur ?

    C.G. :  » Ce livre s’adresse avant tout aux patients et patientes qui voudraient suivre une TCC (thérapie comportementale et cognitive).

    Pour leur montrer comment cela se passe lors des séances lorsque nous rencontrons nos patient.e.s. Comment nous les découvrons au fur et à mesure, les écoutons et les comprenons dans leurs réussites et leurs échecs.  »

    Donnez-vous des clés ?

    C.G. :  » Oui ,bien sûr, cet ouvrage je l’ai rédigé pour aider à la compréhension des outils utilisées en TCC. Aussi bien pour les patient.e.s que pour les psychologues qui commencent dans leur activité de thérapeute, car je me rappelle mes débuts et des cas, parfois un peu trop théoriques, présentés dans les cours !  »

    Est-ce un ouvrage scientifique ?

    C.G. :  » Je dirais plutôt qu’en vivant l’aventure avec Dominique, le personnage central de ce roman-psy, les lectrices et les lecteurs découvriront de façon compréhensible les méthodes employées lors de la démarche cognitivo-comportementale.  »

    Un  mot de conclusion ?

    C.G. :  » Écrire ce roman-psy m’a offert la joie de raconter une histoire, pour le plaisir partagé de la lecture, tout en rendant hommage à toutes les personnes qui m’ont fait confiance toutes ces années. Merci à elles !  »

    [COVID-19] Dernières mesures préfectorales

    19/01/2022 – Information préfecture / port du masque 

    Au cours des dernières semaines, la circulation du virus a connu une accélération particulièrement préoccupante dans le département. À la date du 17 janvier 2022, la Seine-Maritime affiche un taux d’incidence de 2783 cas pour 100 000 habitants. Le taux de positivité sur le département est actuellement de 22,7 %. Ce contexte dégradé a conduit, sur l’avis du directeur général de l’ARS, à prendre plusieurs mesures réglementaires visant à freiner la circulation du virus.

    Prenant en considération l’ordonnance de référé du 11 janvier 2022 du Conseil d’Etat, et sur la base d’un nouvel avis du directeur général de l’ARS, le préfet de la Seine-Maritime a décidé de modifier le champ d’application du port du masque en extérieur.

    En lieu et place de l’obligation qui s’imposait depuis le 31 décembre 2021 dans l’ensemble des communes du département dans les zones urbanisées comprises entre les panneaux de signalisation routière d’entrée d’agglomération, un nouvel arrêté prévoit qu’à compter du mercredi 19 janvier le port du masque dans le département est désormais limité aux zones et heures de forte circulation et concentration des personnes, empêchant d’assurer la distanciation physique.

    Le port du masque en extérieur est ainsi obligatoire dans toutes les communes du département, pour toute personne de onze ans et plus, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public, dans les zones et cas suivants :

    – sur les marchés quelle que soit leur nature, brocantes, ventes au déballage de plein air ou couverts ;

    – dans les rassemblements publics réunissant plus de 10 personnes, incluant les festivals, déambulations et manifestations revendicatives déclarées, quelle que soit leur nature culturelle, cultuelle, sportive ou festive ;

    – aux abords des gares, stations, arrêts de bus, dans un périmètre de 50 mètres ;

    – aux abords des centres commerciaux dans leurs horaires d’ouverture ;

    – aux abords des établissements scolaires dans un périmètre de 50 mètres et dans les horaires de rentrées et sorties des classes ;

    – aux abords des édifices et lieux de cultes dans un périmètre de 50 mètres dans les horaires des cérémonies et offices organisés ;

    – dans les files d’attente qui se constituent dans l’espace public ;

    – dans les zones piétonnes à forte densité commerciale entre 8h et 22h.

    De manière générale, le port du masque est rendu obligatoire pour les personnes intégrant une file d’attente en extérieur, quel que soit le lieu situé sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.

    L’obligation de port du masque prévue par cet arrêté ne s’applique pas :

    • aux personnes en situation de handicap, munies d’un certificat médical et qui mettent en oeuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus. ;

    • à toute personne pratiquant une activité physique ou sportive sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public;

    • aux activités à caractère strictement professionnel qui s’exercent sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public dans les conditions prévues par des protocoles sanitaires professionnels dédiés.

    L’arrêté est applicable dès le mercredi 19 janvier 2022, jusqu’au vendredi 28 février 2022 inclus, période révisable en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Par ailleurs, le préfet rappelle à l’ensemble des Seinomarins l’importance du strict respect des mesures et gestes barrières au quotidien, dans le contexte épidémique actuel. En intérieur comme en extérieur, la responsabilisation de chacun permettra de lutter contre la propagation du virus.

     


     

    3/1/2022 – Nouvelles informations gouvernementales

    1. Règles d’isolement

    A partir du 3 janvier 2022, les règles d’isolement sont les mêmes pour les personnes positives quel que soit le variant (Delta ou Omicron).

    Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) et pour les enfants de moins de 12 ans

    L’isolement est désormais d’une durée de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

    • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
    • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

    Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.

     

     

    Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet (rappel non réalisé) et pour les personnes non-vaccinées

    L’isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Toutefois, au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d’isolement à deux conditions :

    • elle effectue un test antigénique ou RTPCR et celui-ci est négatif
    • elle n’a plus de signes cliniques d’infection depuis 48h

    Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l’isolement est de 10 jours.

    Quelles sont les nouvelles règles de quarantaine pour les cas contacts ?

     

     

    Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire)

    Il n’y a plus de quarantaine, néanmoins les personnes cas contact doivent appliquer de manière stricte les mesures barrières, et notamment le port du masque en intérieur et en extérieur, limiter leurs contacts, éviter tout contact avec des personnes à risque de forme grave de Covid, et télétravailler dans la mesure du possible.

    En outre, les personnes cas contacts doivent réaliser un test TAG ou RT-PCR dès qu’elles apprennent qu’elles sont cas contacts, puis effectuer des autotests à J2 et J4 après le dernier contact avec la personne positive.

    En cas d’autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un TAG ou un test RT-PCR. Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

     

     

    Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes cas contacts non-vaccinés

    Ces personnes doivent respecter un isolement d’une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact.

    Pour sortir de quarantaine ces personnes doivent réaliser un test antigénique ou RT-PCR et avoir un résultat négatif.

    Si le test est positif, la personne devient un cas et démarre un isolement.

     

     

     

     

    1. Dans les écoles

    Pour les enfants de moins de 12 ans

    Pour les enfants de moins de 12 ans cas contact, dans le milieu scolaire, le protocole de l’éducation nationale s’applique. Cela se traduit par la réalisation d’un test TAG ou RT-PCR pour tous les élèves de la classe dès l’apparition d’un cas au sein de la classe, et le retour en classe sur présentation du résultat négatif.

    En outre les élèves réalisent des autotests à J2 et J4. Les parents doivent présenter une attestation sur l’honneur de réalisation de ces tests pour permettre le maintien en classe de l’élève.

    Les autotests dont la réalisation est prévue dans le schéma de dépistage des personnes cas contact (pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans) seront pris en charge par l’assurance maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique après la réalisation du test à J0.

     

    3) Jusqu’au 23 janvier inclus, le port du masque devient obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.

    • Dans les transports (transports en commun, taxi et VTC) ;
    • Dans tous les établissements recevant du public (commerces, centres commerciaux, musées, bibliothèques, salles de spectacle, salles de conférences, etc.) ;
    • Dans les bars, hôtels et restaurants ;
    • Dans les marchés couverts
    • Dans les enceintes sportives lorsqu’on se déplace et qu’on ne pratique pas d’activités sportives ;
    • Dans les lieux de culte

    Source https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

     


     

    31/12/2021 – Information émanant de la préfecture suite aux annonces gouvernementales :

    Etant donnée l’évolution de la crise sanitaire, à compter de ce vendredi 31 décembre à midi et jusqu’au 24 janvier inclus, le port du masque est obligatoire dans toutes les communes du département, et donc dans Bois-Guillaume, pour toute personne de 11 ans ou plus sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public. Cette obligation s’applique dans les zones urbanisées entre les panneaux d’entrée et de sortie d’agglomération. Les marchés en plein air, les manifestations autorisées, les files d’attente, les arrêts de transport en commun sont concernés.
    Les bois, forêts, prairies, plages et hameaux sont exclus de cette obligation qui ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap, aux sportifs pratiquant une activité physique sur la voie publique ni aux conducteurs de motos ou de cyclomoteurs.

    A compter de ce vendredi et jusqu’au 2 janvier, les rassemblements de plus de 10 personnes sur la voie publique sont interdits. Il en va de même pour la vente à emporter et pour la consommation d’alcool sur la voie publique mais également pour les raves parties. Les débits de boisson seront fermés à 2h du matin.

    Jusqu’au 24 janvier inclus, les activités dansantes lors des événements ou rassemblements dans les établissements recevant du public sont également interdites.

    Par ailleurs, les cérémonies de vœux sont annulées ou reportées.

    → A partir du 3 janvier et durant 3 semaines :
    Sous réserve du respect du protocole sanitaire et des gestes barrières, les grands événements pourront se tenir en respectant les jauges suivantes :

    • 2 000 personnes maximum en intérieur
    • 5 000 personnes maximum en extérieur

    Les concerts debout seront interdits.
    L’exercice du culte comme les réunions politiques ou électorales ne sont pas soumis aux restrictions annoncées mais sont concernés par des recommandations de précaution et de respect des gestes barrières.
    La consommation de boissons et d’aliments sera interdite dans les cinémas, théâtres, équipements sportifs et transports en commun.
    Dans les cafés et les bars, la consommation debout est interdite.

    Dès le 3 janvier, le recours au télétravail sera rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de 3 jours minimum par semaine.

    Un projet de loi est en cours d’examen devant le Parlement qui prévoit de transformer le passe sanitaire en passe vaccinal à compter du 15 janvier.

    Vous pouvez prendre rendez-vous dès à présent dans les centres de vaccination, auprès des professionnels de santé ou via les dispositifs de vaccination à domicile (0800 730 957 appel gratuit) pour compléter votre schéma vaccinal.

     

    Vous pouvez retrouver l’intégralité des informations dans les documents officiels ci-dessous :

    Circulaire mesures lutte épidémie Covid19
    Arrêté limitation horaires et rassemblement
    Arrêté interdiction activité dansante lors de rassemblements
    Arrêté interdiction vente et consommation d’alcool
    Arrêté interdiction rassemblement festif à caractère musical

    Les Restos du Cœur recherchent des bénévoles pour la collecte de mars 2022

    thumbnail of Collecte nationale BV (1)La Collecte Nationale des Restos du Cœur a cette année encore plus d’importance. Elle aura lieu le week-end des 4, 5 et 6 Mars 2022.

    L’association recherche des bénévoles pour mener à bien cette manifestation, et pour faire face à la demande grandissante liée à cette période très tourmentée.

    Pour nous contacter 
    Siège des Restos du cœur de la région rouennaise :

    Ou dépôt de votre candidature sur leur site.

    [Portrait] Gene Clarksville

    Chanteur, pianiste et guitariste, Gene Clarksville, est aussi auteur-compositeur, il s’est produit pour la première fois au mois de décembre sur la scène de l’espace Guillaume le Conquérant à Bois-Guillaume avec Philippe Davenet et sa formation en trio PLAY composée d’Éric Laboulle Batteur/Percussionniste et Loïc Kohler Bassiste, il nous raconte son parcours et nous fait partager sa passion pour la musique.

    Alors, comment avez-vous débuté ? 

    G.C. :  » J’ai eu la chance quand j’étais au lycée en terminale de créer un groupe les « ROADROUNNERS », on a très bien marché si bien qu’on est allé jouer au État-Unis, au Canada et en Europe. Ensuite, j’ai été embauché par les  » DOGS  » très connu à l’épode et puis je me suis lancé en solo pour avoir d’autres expériences qui se rapprochent toujours plus du style de musique que j’aime.  »

     Justement, comment définiriez-vous le style musical qui vous inspire ?

    G.C. :  » J’aime par dessus tout la Pop Rock des années 60 70 ou même 80 comme Elvis Costello. Je suis pas un fanatique du hardrock par exemple.  »

     Vous jouez depuis 2012 avec votre complice Philippe Davenet, comment cette collaboration est-elle née ? 

    G.C. :  » Avec Philippe ça fait dix ans qu’on joue ensemble et j’ai proposé à mon groupe PLAY de se joindre à nous, c’était une première fois qu’on se réunissait tous les quatre et la première fois aussi à Bois-guillaume. C’était très symbolique pour moi de jouer dans ma ville !  »

    Parlez nous de ce concert en faux-semblant musical que vous avez imaginé ? 

    G.C. :  » On mélange plusieurs styles, peu importe que ce soit pop, rock ou classique, on crée des ponts entre tous ces styles à deux au piano avec une basse et une batterie. A chaque fois, les musiques qui s’entremêlent ont un lien, un thème commun. Par exemple, une même musique qui a été utilisée à différentes périodes de l’histoire comme Franck Sinatra qui sans s’en apercevoir s’inspirait de Mozart.

    Parfois, c’est le texte qui nous fait réunir deux morceaux parce que les deux parlent de l’eau par exemple. Ou alors on mélange du Bach avec un morceau de Rhythm and blues car c’est la même structure. C’est un vrai de travail de recherche pour associer les musiques entre elles soit par leur structure, leur texte ou le fait qu’elles aient traversé l’histoire.  »

    Après le succès qu’a rencontré ce nouveau groupe, avez-vous des projets tous les quatre ?

    G.C. :  » On va tous continuer à faire de la musique de notre coté mais ça a plu au public et on a aussi envie de poursuivre ensemble. C’était une super expérience et on a de bons espoirs de se réunir de nouveau peut-être d’ici 2023.  »

     

    Actualités collecte de vos déchets

    Les habitants sont invités à déposer leur sapin devant chez eux le 17 janvier (à sortir la veille au soir).

    En cette fin d’année, les déchetteries de la Métropole voient leurs horaires adaptés :
    elles fermeront à 16h30 le vendredi 31 décembre.

    → Retrouvez les horaires d’ouverture habituels de la déchetterie de Bois-Guillaume.

     

    Calendrier de collecte 2022

    Le boitage du traditionnel calendrier annuel de collecte destiné aux pavillons individuels se termine d’ici la fin de l’année. Les calendriers 2022 sont à télécharger ici.
    → Distribution annuelle des sacs de collecte – 1er trimestre 2022

    La Métropole Rouen Normandie remet gratuitement aux habitants des sacs de collecte pour leurs déchets. Les dates et lieux de distribution à Bois-Guillaume :

    • Jeudi 3 mars de 14h à 19h : Avenue Henri Dunant
    • Vendredi 4 mars de 14h à 19h : Place du Coucou, rue du Champ des Oiseaux
    • Lundi 7 mars de 14h à 19h : Place de l’Eglise
    • Mardi 8 mars de 14h à 19h : Place de l’Eglise
    • Mercredi 9 mars de 9h à 19h : parking de l’Hôtel de Ville
    • Jeudi 10 mars de 14h à 19h : parking de l’Hôtel de Ville
    • Vendredi 11 mars de 14h à 19h : parking de l’Hôtel de Ville

     


    Découvrez l’application Mon tri – Pour bien gérer ses déchets au quotidien

    L’application Mon tri, téléchargeable gratuitement, accompagne les habitants des 71 communes de la Métropole dans la gestion de leurs déchets, entre tri à la maison, calendrier de collecte à domicile ou encore localisation des points d’apport volontaire près de chez soi.

    → Les objectifs de cet outil simple et pédagogique : améliorer les performances de tri et optimiser la gestion des déchets.

    Á retrouver en 1 clic :
    – les consignes de tri : grâce au scan des codes-barres des produits et emballages à jeter, dans le bac-sac à déchets recyclables ou bac-sac à ordures ménagères
    – les calendriers de collecte des communes : horaires de la déchetterie, calendrier hebdomadaire des collectes des ordures ménagères et des déchets recyclables, reports des collectes consécutifs aux jours fériés, calendrier de collecte des déchets végétaux pour les communes concernées
    – la carte interactive des points de collecte : colonnes d’apport volontaire des ordures ménagères, déchets recyclables, verre, textiles linges chaussures
    – un formulaire de prise de rendez-vous encombrants, pour collecte gratuite à domicile
    – un formulaire de signalement : dépôts sauvages, bornes d’apport détériorées, anomalie de collecte, déclaration de bac cassé
    – un formulaire de demande de bac de collecte individuel
    – les actualités : éventuels horaires exceptionnels des déchetteries, rappel des reports jours fériés et de collecte des sapins de Noël

    Application téléchargeable gratuitement sur Smartphone et Iphone (Google Play et App Store).